Posts

Si vos enfants s’imposent

Lettre ouverte aux parents d’aujourd’hui

Comme vous le savez, j’ai élevé trois enfants et voici ce que ma longue expérience m’a enseigné :

  • Chaque nouveau-né est un puits infini de désirs et de pulsions
  • C’est précisément le travail des parents d’enseigner aux enfants comment retarder la satisfaction de tous ces désirs, ce qui constitue la base de l’auto-régulation et de la socialisation
  • Mettre des limites signifie protéger nos enfants contre l’angoisse d’avoir trop de choix ; il existe une technique où vous prétendez que vous leur donnez le choix tout en gardant “le fil rouge” en mains
  • Le seul moyen est de dire “NON” d’une manière la plus déterminée et calme possible – et ça s’entraîne
  • Cependant, la tâche est gigantesque parce que les enfants ont évidemment des tonnes de temps et d’énergie pour s’imposer
  • C’est pourquoi, mettre des limites toute la journée est épuisant, néanmoins nécessaire
  • Une fois que vous commencez à mettre ces nouvelles limites claires, les enfants les intègrent très vite si vous êtes cohérents sur la durée ; c’est simplement apprendre de nouvelles habitudes
  • C’est pourquoi il faut démarrer le processus avec une seule nouvelle limite à la fois
  • La bonne nouvelle, c’est qu’une fois habitués à un cadre clair, votre vie devient beaucoup plus facile 🙂
  • Peut-être avez-vous besoin de faire l’expérience de votre propre pouvoir en appliquant cette nouvelle limite particulière (soyez très attentifs à votre langage corporel : posture, voix, contact visuel)
  • En résumé, parfois il est utile de convertir votre tolérance en une nouvelle forme d’amour par la clarté (sur quel comportement est acceptable ou non)

Ces points de repère représentent le côté “dur” de mon rôle maternel.
Si vous êtes également intéressés par mon côté “doux”, lisez mon “Conte du Fluide magique“. Bonne lecture !

Le 17 septembre 2016 : vidéo publiée par Canal Onex

 

Merci à Canal Onex !

La fondation de la famille

Devenir parents, c’est génial – mais quelle aventure ! Actuellement, une énorme pression s’exerce sur les jeunes parents :

  • L’on leur dit “faites comme vous sentez” et ils se noient dans leur propre émotivité
  • «Il ne faut» surtout pas qu’ils soient autoritaires; mais quelle horreur si le bébé « fait des caprices » !
  • Ils doivent apporter tout – absolument tout! – à leur enfant mais sans le “gâter”
  • Les femmes se doivent d’être à la fois entièrement dévouées à leur progéniture, en restant des épouses délicieuses à toute heure du jour et de la nuit, invariablement douces et disponibles
  • Les pères veulent s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants, intégrer “leur part féminine”, puis les mères les éclipsent, à force d’être efficaces et… anxieuses !
  • La liste des exigences pourrait se conjuguer à l’infini, sans encore compter la fantastique charge de travail que représente le soin aux tout-petits…

Il y a de quoi « perdre le Nord », parfois !

Avant de vous enferrer dans un épuisement inéluctable induit par cet espèce de “champ magnétique”, une élaboration tout en finesse et en ressenti vous est proposée.

Trouvez votre place, avec le droit d’avoir des limites, d’être bien dans vos « baskets » (“humain”, ça a à voir avec “humus”, c’est-à-dire la terre), loin des idéaux et des modèles préfabriqués. Prenez plaisir à la présence de votre bébé (ou de votre enfant plus grand) et de votre partenaire de vie, côte à côte, sans que personne ne se sente exploité, dominé, ni vampirisé.